Quelle eau boire ?

L’eau et la santé
février 10, 2017

Quelle eau boire ?

De gauche à droite :

► Eau osmosée TDS = 60 ppm

► Eau robinet TDS = 300 à 1000 ppm

► Eau minérale connue TDS = 122 ppm

Une électrolyse est le processus qui consiste à mettre deux électrodes dans un liquide pour
obtenir en quelques secondes la précipitation Totale des Solides Dissous (TDS).
Le chiffre TDS indique les mg par litre des solides présents dans le liquide.

Quelle est la meilleure eau à boire et pourquoi ?

La plupart des consommateurs d’eau en bouteille cuisinent pour des raisons de prix de revient et de transport, à l’eau du robinet. Rares sont ceux qui utilisent de l’eau minérale pour préparer thé, café, tisanes ou potages, rincer légumes ou fruits et cuisiner riz, pâtes ou pommes de terre.

De nombreuses personnes pensent que faire bouillir l’eau du robinet lui enlève toute sa nocivité; ceci est partiellement faux car le fait de faire bouillir détruit, certes, les microbes mais concentre les éléments indésirables: la quantité de chlore reste quasiment identique, le calcaire se transforme en tartre sous l’effet de la chaleur, ce qui se traduit par le dépôt blanc dans les casseroles, tartre qui se dépose également dans notre organisme.

En dehors du chlore, du calcaire et des minéraux et métaux inassimilables, il y a aussi de plus en plus de produits chimiques en provenance des médicaments et molécules industrielles. Selon le dossier « Environnement et eau potable: une médication de masse à notre insu » de Sherrill Sellman paru dans Nexus n°39: « le problème est grave au point que ces produits polluants pharmaceutiques et de soins personnels ont un nom: les PPSP. 90% de tout médicament absorbé quitte l’organisme intact et redescend dans les réserves d’eau. Les molécules industrielles s’immiscent également aux réserves d’eau. Il y a aujourd’hui 10500 ingrédients chimiques qui entrent dans la composition des produits dit de soins personnels (Hydratants, nettoyants, bains moussants, shampoings, déodorants, parfums, écrans solaires etc…) et sont reconnus perturber notre système endocrinien, neurologique, respiratoire et immunitaire ».

L’eau purifiée par osmose inverse est la solution idéale. Elle a des caractéristiques bio-électroniques parfaites
pour l’organisme : elle a un pH de 6,7, donc légèrement acide, elle est anti-oxydante et sa très grande pureté lui
confère une très forte resistivité légèrement supérieure à 40 000 Ohms, facteur favorisant une bonne élimination.

Elle permet en plus de redécouvrir le goût de l’eau vraiment pure, légère et agréable à boire, qui préserve
intégralement la saveur des aliments et des boissons telles que thé, café, tisanes, potages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *